02/03/2014

Il suffit de peu de choses

Par Annie Tallet


C’est grâce aux gestes simples que nous pouvons placer de l’Amour en toute chose et chacun reste libre d’agir en fonction de son mode de vie.


il suffit de peu....jpgPour ma part, dans le foyer, cuisiner de bons petits plats à mon conjoint ou à mes amis, se donner la peine de préparer une jolie table, de les accueillir avec un grand sourire, sont autant de gestes d’Amour qui me fond chaud au cœur.

Lorsque les invités s’en retournent, leurs remerciements me réjouissent : « Merci de ton accueil, de cette belle journée ou de cette belle soirée ».

Et puis il y a les enfants qui, devenus adultes, nous rendent visite. Au moment de repartir, ils vous serrent très fort dans leurs bras. Un amour qui ne s’éteint pas car il n’arrête pas de grandir et de s’épanouir.

Il en est de même pour nos parents décédés. Personnellement, je continue à entretenir leur tombe et je veille à ce qu’elle soit toujours fleurie. Une façon de leur dire : que notre Amour soit éternel !

Au sein de la société, il y a tellement de gestes d’Amour à accomplir également, d’autant plus que nous vivons dans une ambiance qui semble plutôt être dominée par l’indifférence envers autrui. Là, je m’interroge : pourquoi est-il devenu si difficile de partager son Amour ?

Et, à nouveau, le naturel reprend le dessus. Poser des petits gestes anodins : faire traverser la route à une personne âgée, lui donner le bras, parfois être ses yeux… En tant qu’ancienne secrétaire de Mairie, j’ai vécu une multitude d’occasions de pouvoir aider un administré. C’était des gestes spontanés, que je trouvais normaux, alors que le Maire me reprochait de trop les gâter.

Par contre, pour moi, choyer ses enfants à outrance n’est pas un geste d’Amour. Au contraire et dès le plus jeune âge, il est conseillé de leur apprendre la valeur de l’argent, du travail honnête et bien fait.

Leur apprendre le respect envers eux-mêmes et autrui, la politesse, l’honnêteté... Ce sont autant de gestes d’Amour qu’ils perpétueront par la suite.

Et puis, il y a ce mot gentil placé au bon moment, ce coup de téléphone amical imprégné de chaleur humaine, ce service entouré de gentillesse… Il ne se passe pas un jour sans que nous n’éprouvions le besoin d’offrir un geste d’Amour.

 Est-cela mettre de l’Amour dans tous ses actes… ? Ce n’est pas plus difficile que cela… Alors, pourquoi attendons-nous ?

07:15 Écrit par Les Amis Ren dans N° 81 | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.