05/02/2014

C’est la fête

Par Bernadette Thewissen


L’année dernière, j’entendais au Journal télévisé, le nombre exorbitant de paiement réalisés par carte bancaire durant la semaine de Noël. Un record jamais atteint ! Et la Belgique est un petit pays !


c'est la fête.jpgComment les médias peuvent-ils accorder autant d’importance à un acte qui, somme toute, ne concerne que celui qui s’y soumet ?

D’un autre côté, est-il indispensable de dépenser pour le plaisir de dépenser ? Notre bien-être dépend-il de ces achats ? Si nous décidons, au contraire, d’agir en toute simplicité, notre réputation en sera-t-elle affectée ?

En cette veille de Noël, j’éprouve du plaisir à rappeler que l’Amour se partage dans la joie rayonnante du don de soi car, plus j’avance sur le chemin, plus je prends conscience de l’importance de cet enseignement : c’est grâce aux gestes simples, sans grandes phrases, ni long discours, que le don s’offre le mieux.

Est-ce une utopie de rêver d’un repas de fête sans cadeaux ? Chacun arrivant le visage ouvert, le sourire aux lèvres et les mains tendues aux proches.

Au fond, le vrai cadeau n’est-il pas d’avoir répondu à l’invitation afin d’offrir sa présence, sa joie de vivre et d’exister ?

Grâce à un tel état d’esprit, l’essence de la fête prendra sa source dans l’Amour que les uns portent aux autres : celui de donner plutôt que de recevoir. 

Et si vous êtes seul(s) pour passer les fêtes, évitez de nourrir votre solitude par des pensées négatives. Pensez à offrir, avec Amour, votre souffrance afin de venir en aide à ceux qui sont malades, dans le désespoir ou dans la misère. Vous n’imaginez pas à quel point vous offrirez du bien-être. Soyez-en remerciés.

07:47 Écrit par Les Amis Ren dans N° 81 | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.