25/08/2013

J’ai envie (suite)

Par Bernadette Théwissen


Durant trois mois, vous avez pu expérimenter le bien-fondé de la pratique des « j’ai envie »

(article de l’Entre Amis n° 79, page 19, Prendre son Destin en main). En ces temps difficiles, cet usage est devenu indispensable. 


Aujourd’hui, vu les nombreuses questions que vous m’avez posées à la suite de cet article et les difficultés éprouvées par cette mise en pratique, je souhaite vous donner quelques conseils supplémentaires.

1.- Avant d’émettre tous vos j’ai envie, je vous conseille de prononcer dix fois cette phrase : J’ai envie d’être dans mon cœur, ce qui signifie : J’ai envie de m’exprimer avec les énergies de mon cœur.

Voici deux exemples afin de saisir la nuance entre le cœur et le mental : Une personne que vous aimez fête un évènement particulier. Vous décidez de lui faire un beau cadeau et, comme vous vous réjouissez de son bonheur, vous cherchez de quelle manière lui faire plaisir. A ce moment- là, vous pensez avec les énergies du cœur.

En revanche, vous décidez de faire du shoping. Au cours de votre sortie, vous essayez différentes tenues. Le miroir vous rend le résultat : ça jette ou ça rejette. A ce moment-là, les sentiments du cœur n’interviennent pas. Vous réagissez avec votre mental.

2.- Depuis que j’ai partagé cette clé, certains me disent : je prie, je fais mes « j’ai envie » mais je ne suis pas exaucé(e). La raison en est que vous les exprimer avec votre mental. Du coup, ça ne marche pas. Exprimez-les avec le cœur et les énergies de vie entreront en vous.

3.- Le matin, commencez toujours vos j’ai envie par vos besoins personnels avant de les faire pour vos proches. C’est primordial car avant de venir en aide aux autres, apprenez d’abord à vous aider vous-même.

En cours de journée, là, vous les exprimez en fonction des besoins pour vous et vos proches.

j'ai envie1.jpg4.- Après avoir prononcé vos j’ai envie, vous vous réjouissez à l’avance du résultat : se mettre dans la joie, même en vivant une situation très dure, je dirais même, d’autant plus dans les cas très durs. Oh, je sais qu’il est difficile d’avoir le cœur en joie lorsque tout semble basculer en vous ou autour de vous.

Or, c’est justement dans ces moments-là qu’il est impératif de faire confiance au Ciel. De plus et ce n’est pas négligeable, en vous réjouissant à l’avance, vous attirerez le positif sur vous. Celui-ci favorise la guérison ou inspire la solution pour résoudre le problème.

5.- Et enfin, n’oubliez pas de remercier l’Etre Suprême de son écoute, de sa bonté et de sa générosité à votre égard.

Je me tiens à votre disposition pour tout renseignement complémentaire car il me tient vraiment à cœur que vous puissiez bénéficier de cet apport positif particulier.

Avant de clore le sujet pour aujourd’hui, je me permets également de rappeler cette phrase à dire 20 fois d’affilée, chaque soir :

Chaque jour, je vais de mieux en mieux à tout point vue. Grâce à l’Etre suprême.

Portez-vous bien & tout du bon pour vous et vos proches. 


07:17 Écrit par Les Amis Ren dans N° 80 | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.