04/09/2013

Dis-nous Bernadette

Question 1 : J’ai toujours entendu dire : Aide-toi et le Ciel t’aidera. De ce fait, je dois, nous devons faire des efforts considérables et tout ira mieux. A chaque épreuve, tu m’en convaincs d’ailleurs un peu plus. Pourquoi est-ce si difficile ? 

 

En premier lieu, pourquoi employer le mot considérable ? C’est une pression supplémentaire sur vos épaules. Elle augmente la difficulté.

Tout ce qui nous est demandé de vivre se trouve à notre portée. Nous sommes donc capables de surmonter les épreuves. Seul, notre état d’esprit en augmente la difficulté ou l’atténue.

De plus, évitez de vous comparer à qui que ce soit car, là aussi, vous accentuez la pression. Faites de votre mieux avec cœur et courage et les choses évolueront gentiment, à votre rythme. Restez simple dans l’adversité comme dans tous les gestes quotidiens.

Certaines maladies, problèmes, malaises et aggravations sont provoqués par notre mode de pensées négatives.

En deuxième lieu, évitez de vouloir tout et tout de suite et, en cas de maladie, d’attendre LES solutions du corps médical uniquement. Ne perdez jamais de vue que votre état d’esprit joue un rôle important.

En troisième lieu, si vous cultivez un état d’esprit positif en toute circonstance, les difficultés s’aplaniront déjà. A partir de là, les actes posés par l’extérieur seront beaucoup plus efficaces et vous sortirez plus vite de l’impasse.

Et enfin, il est bon de se poser la question : qu’est-ce qui a bien pu se passer dans ma vie pour que je sois amené à vivre cette épreuve ? Connaître la réponse et travailler pour améliorer cette faiblesse, gentiment mais sûrement, sera un gage de réussite supplémentaire.

L’épreuve est indispensable à l’évolution de l’âme afin de devenir meilleur, plus fort spirituellement, plus ouvert et disponible aux autres, moins égoïste, plus charitable. Soyez habité de la conviction que tout a sa raison d’être et gardez confiance car vous êtes bien plus fort que vous ne pouvez l’imaginer. 

Thé gateaux .jpg

 

Question 2 : Elevée avec des principes religieux, je crois en Dieu. Et je me demande pourquoi Il n’arrête pas toutes ces tueries barbares qui sévissent de par le monde ? Comment le cœur de l’homme peut-il se soumettre à autant de cruauté ? Est-ce que les hommes sont devenus fous ? 

 

Oui, les hommes sont devenus fous. Tout est dit. Et le rôle de l’Etre suprême n’est pas d’empêcher la mort et la souffrance. Si tel était le cas, notre passage sur terre n’aurait aucune raison d’être.

L’Etre suprême nous aide à surmonter nos épreuves, à les traverser et à nous apprendre à aimer chaque jour davantage. Son message est très clair mais l’homme reste un homme. Il préfère trouver un responsable, plutôt que de se remettre en question. Heureusement, l’Etre suprême pardonne nos faiblesses qui sont bien souvent causées par nos doutes, notre manque de confiance en Lui comme en nous.

Oui, l’homme détruit. Pourquoi ? A cause de ses propres choix. En effet, ce n’est pas l’Etre suprême qui commande cette barbarie mais l’homme qui la provoque. Après, il s’en nourrit. D’où la raison de toujours veiller à faire le bon choix entre le Bien et le Mal.

Depuis notre tendre enfance, on nous parle de connaître, après la mort, le paradis, l’enfer ou le purgatoire, telle est l’image véhiculée depuis 2000 ans afin de nous encourager à faire le Bien. Image simpliste, j’en conviens et complètement révolue de nos jours.

Car aujourd’hui, avec tout ce qui se passe dans le monde comme actes barbares ou malveillants, nous recevons la confirmation que l’enfer existe bel et bien sur cette terre et que le premier à en être fortement peiné est justement l’Etre suprême. Lui qui est Bon, juste et parfait ne demande qu’une chose : aimez-vous les uns, les autres.

Il y a 2000 ans, le Christ a apporté ce message. Et aujourd’hui, nous sommes revenus à la case départ parce que certains hommes, assoiffés de pouvoir, de confort et d’argent, sont prêts à tout et à n’importe quoi pour être mieux servis.

Les épreuves vécues en ce début du 21ème siècle vont, et je l’espère de tout mon cœur, nous aider à acquérir de la sagesse.

Je me permets de rappeler que l’Etre suprême séjourne en nous tous. Il est Amour, harmonie et désintéressement. Il est la source de toute vie et de toute perfection. Il est temps que la personnalité humaine réapprenne à l ’écouter.

Alors, il m’arrive de me poser cette question : « Ne sommes-nous pas en train de vivre une guerre entre les forces duBienetlesforcesduMal ? »Sitelest le cas, que chacun choisisse bien vite le bon camp. 

Poules.jpg

07:39 Écrit par Les Amis Ren dans N° 80 | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.